Faire un bilan de compétences #6

Il y a maintenant près de 6 mois, je te disais que j’avais terminé mon bilan de compétences et je te parlais de mon projet.
Il est temps pour moi de venir essayer de faire un petit point et dire où j’en suis maintenant.

Où en étions-nous restés ?

Dans mon dernier article sur le sujet je te disais que j’avais terminé mon bilan et qu’il avait fallu que je fasse un choix concernant la suite que je voulais donner.

J’ai choisi de changer de métier et de me réorienter vers le métier de gestionnaire de paie, c’est un métier qui correspond à beaucoup de traits de ma personnalité et qui devrait me plaire.

Mais voilà, changer de métier ça ne s’improvise pas non plus comme ça.
Pour finaliser mon bilan de compétences j’ai donc eu à définir un calendrier des différentes étapes par lesquelles je dois passer pour pouvoir atteindre mon but final.


Un calendrier à revoir ?

Dans ce calendrier j’ai prévu la grosse majorité de mes démarches pour la seconde partie de l’année 2021.
Comme nous ne sommes encore qu’en Juin je peux dire que je suis toujours dans les temps.

Mais ces dates n’avaient pas été choisies au hasard. Non, elles étaient liées au projet de voyage que nous avions avec l’Homme et auquel je ne veux pas renoncer (parce que depuis le temps qu’Hélène et l’Homme préparent et parlent de ce voyage !) : un petit séjour au Japon qui devait avoir lieu au mois de Mai.
Or les différentes formations disponibles dans ma région pour le poste de gestionnaire de paie comprennent toutes cette période dans leurs dates.

Mais le Covid étant passé par là nous avons finalement été rapidement informés que notre séjour était annulé. J’ai donc commencé à regarder si je ne pouvais pas finalement prendre un peu d’avance sur mon planning et effectuer les différentes démarches dès le début 2021.


Ça coince encore…

Mais c’était sans compter les enfants et l’école à la maison (toujours ce fichu Covid). Eh oui, les fermetures de classes pour cause de cas positif ou de cas contact à un variant se sont enchainées et avec l’Homme nous nous sommes retrouvés à faire l’école à la maison en plus du télétravail.

Rajoute à ça que de toute façon les écoles et centres aérés ont fermé pendant 3 semaines, j’ai eu les enfants en tout et pour tout 6 semaines à la maison en l’espace de seulement 2 mois. Autant te dire que j’ai vite arrêté de regarder les démarches et les dates de formations parce que je me voyais mal dire « je ne peux pas venir en formation cette semaine, j’ai les enfants à la maison ».

La reprise de l’école avec son nouveau protocole m’a conforté dans cette idée puisque désormais, en cas d’enseignant absent, les enfants ne sont pas répartis dans les classes et ne sont pas acceptés à l’école. Il n’y a donc pas le choix, il faut les garder à la maison.
Là encore, avec l’Homme nous avons la chance d’être encore en grande partie en télétravail car nous aurions été embêtés car les enfants ont déjà passé quelques jours à la maison depuis la reprise.


Retour au planning initial ?

Il me serait tout à fait possible de revenir à mon planning de départ, à savoir effectuer toutes mes démarches sur la seconde partie de l’année pour entamer ma formation l’année prochaine en début d’année.

Mais on a replanifié le Japon avec l’Homme et c’est de nouveau début d’année Pour le moment la date n’est pas arrêtée. Il y a deux périodes qui nous intéressent, mais elles tombent toutes les deux en plein milieu de la formation. Sachant que ce séjour signifierait m’absenter 3 semaines ça me dérange vis-à-vis de la formation.


Deux possibilités

Soit je décale tout et je reporte mon projet d’une année (en même temps, avec le Covid Hélène ne serait sûrement pas la première à décaler ses projets). Mais est-ce que je tiendrai encore une année à mon poste ?
Soit je revois mes plans et je tente de me tourner vers mon plan B.

Très honnêtement, en début d’année, lors de mon entretien annuel ma chef m’a vendu du rêve en me disant qu’elle avait conscience que mon poste actuel ne me plait pas et qu’elle allait me proposer d’autres choses et me tester sur d’autres postes.
Mais force est de constater que nous sommes au mois de Juin et que je n’ai rien vu bouger.

Je pense que j’ai réussi à me faire à l’idée que les choses ne changeraient pas. Je passe par des phases de hauts et de bas. Mais je ne suis pas certaine d’arriver à tenir ainsi encore une année de plus.
Ce qui m’aide à tenir encore c’est le fait d’être encore en grande partie en télétravail, mais le retour à la normal se profile de plus en plus et je ne sais pas trop ce que ça va donner.

Donc, je pense que je vais me tourner vers mon plan B.


La reconversion en interne

A la fin de mon bilan de compétences j’ai prévu un plan B qui était de ne pas quitter ma société et tenter la reconversion en interne.

En effet, j’ai la chance de travailler dans une grande structure qui offre des emplois dans différents domaines.
Comme mon projet de départ c’est la gestionnaire paie, donc un poste dans les ressources humaines, il est finalement tout à fait possible d’envisager d’effectuer ce changement au sein même de la société puisqu’il y a bien un département RH et qu’ils s’occupent de notre paie.

Je suis donc en train de potasser les différentes fiches de description de postes RH de la société et je vais demander à rencontrer ma responsable RH pour faire un point avec elle et lui expliquer ma démarche et voir avec elle quelles sont les possibilités pour moi.
Je verrai bien ce que ça va donner. Mais au moins ils seront désormais au courant de mon sentiment concernant mon travail et le fait que je ne m’y retrouve plus depuis quelques temps déjà.


Et toi ?

Tu as déjà effectué une reconversion en interne ou tenté de le faire ? Qu’est-ce que ça a donné ?

2 réflexions au sujet de « Faire un bilan de compétences #6 »

    1. Merci !

      Pour ma chef, disons qu’elle a conscience que ça ne va pas, mais le projet sur lequel on travaille en ce moment et le fait qu’on n’est pas assez nombreux dans l’équipe pour le travail à faire font que la période n’est pas idéale pour des changements de postes. Donc ce n’est pas entièrement de sa faute non plus je pense, mais j’arrive un peu à saturation.

      J’ai une collègue qui a réussi à changer d’équipe récemment après des mois de négociations et un autre vient de démissionner parce que sa demande n’aboutissait pas … j’ai un peu peur qu’on me demande de « patienter » aussi au final.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s