Lire – La Couleur du Mensonge de Erin Beaty

« Nous jouons tous plusieurs rôles au cours de notre vie, ce qui ne signifie pas que nous mentons pour autant. »

Ah! les mensonges et jouer un rôle… Il en est beaucoup question dans le livre dont je te parle aujourd’hui. Cette petite citation en est tirée et résume assez bien selon moi ce qui se passe dans ce livre car c’est le passe-temps favori des personnages de ce livre.

Résumé

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse – l’une de ces femmes chargées d’évaluer le potentiel des candidats au mariage, et dont les décisions font et défont les fortunes d’une famille, voire d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, la jeune fille échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse lui propose toutefois de devenir apprentie.

Sage s’embarque donc dans un périple vers la capitale pour assister au Concordium – là où, tous les cinq ans, se décident les unions les plus importantes – avec un groupe de jeunes filles triées sur le volet. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tarde pas à réaliser qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe sollicite alors l’aide de Sage. Mais plus elle avance dans ses recherches plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu… à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle…

(Édition lue : e-book aux Editions Lumen / ISBN 9782371021563 / 491 pages)


Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

C’est le résumé qui m’a séduite. J’aimais bien l’idée de cette jeune fille qui devient apprentie marieuse et qui en même temps se retrouve à jouer un peu les espionnes parce que la situation se complique.

Il faut dire que j’ai une affection pour les romans qui mêlent Fantasy et formation/apprentissage du personnage principal qui doit suivre les traces de son mentor donc j’ai foncé et acheté ce livre.


L’histoire

Sage est une jeune orpheline de 16 ans qui vit chez son oncle et sa tante (la sœur de sa mère). Sa mère a refusé de faire un mariage arrangé par une marieuse.
Du fait de ses origines, Sage n’a pas beaucoup de possibilités qui s’offrent à elle. Elle qui est devenue la préceptrice de ses jeunes cousins se verrait bien en faire son métier ou bien partir en apprentissage afin de quitter le domicile de son oncle.
Ce dernier voit les choses tout autrement et arrive à un accord avec la marieuse, Maitresse Rodelle, pour que celle-ci trouve un mari à Sage.

La rencontre des deux ne va pas se faire sans heurts et Maitresse Rodelle décrète que Sage ne trouvera pas de mari ce qui arrange cette dernière qui ne souhaite pas se marier. En revanche la marieuse lui propose de devenir son apprentie ce que la jeune fille finit par accepter.

Sage prend alors part aux préparatifs du Concordium, sorte de grand salon du mariage qui se déroule tous les 5 ans et où les grands du royaume envoient leurs fils et filles en âge de se marier pour que les marieuses leur trouvent une moitié qui fera le bonheur de tous (aussi bien politiquement que pour le couple lui-même).

Sage se retrouve ainsi à se faire passer pour une des futures mariées dans le cortège qui les mène à la ville où doit se dérouler le Concordium. Ainsi elle peut plus facilement en apprendre sur les soldats qui forment leur escorte durant leur périple car ces derniers sont des maris potentiels.

L’escorte est en réalité une petite compagnie d’hommes, menée par le Capitaine Alexander Quinn. Il est le neveu du Roi (sa mère étant la sœur de la Reine). Ses cousins, Ash Carter, fils illégitime du Roi et Robert Devlin, futur prince du royaume sont sous ses ordres.

La mission de l’escorte est double : veiller sur le groupe de jeunes femmes et s’assurer de leur sécurité tout en profitant du voyage pour recueillir des informations en chemin sur une possible trahison qui se prépare. Ainsi, l’un des hommes de l’escorte jouera un rôle et espionnera les faits et gestes de tout le monde.


Ce que j’en ai pensé

J’ai trouvé que cette histoire avait un peu des airs de Mulan.
En effet, Sage se rend un peu contrainte et forcée chez une marieuse qui décrète devant tout le monde qu’elle ne trouvera jamais de mari. Elle a une forte tendance à s’habiller en garçon (non pas pour se travestir, mais pour une histoire de confort que je peux très bien comprendre quand on voit la description de la tenue qu’elle a dû porter pour sa rencontre avec la marieuse).
De plus, le capitaine Quinn, qui commande l’escorte, est en fait le fils d’un général. Et, comme Shang dans Mulan, on lui fait remarquer qu’il ne doit peut-être son grade qu’à son père.
Rajoute à ça que, comme dans Mulan, il y a une histoire d’invasion qui se prépare…

La ressemblance s’arrête là, mais ça m’a fait sourire au début de ma lecture de voir ces similitudes.

L’histoire est beaucoup tournée sur la manipulation et le mensonge : Sage se faisant passer pour une future mariée, et un soldat mentant un peu sur son rôle pour espionner tranquillement ce qui se trame. Même la marieuse ne dit pas tout à sa protégée.
J’ai franchement bien aimé cette ambiance pleine de suspicion où finalement seul le lecteur semble être au courant de tout ce qui se trame.

J’ai bien aimé les différents personnages de ce livre. Ils ont tous une histoire qui leur est propre et qui les a amenés là où ils en sont. J’ai eu un petit faible pour le jeune page de la compagnie, Charlie, que j’ai vraiment trouvé touchant.

J’ai quand même un petit bémol car l’auteur fait en fait l’impasse sur l’apprentissage de Sage dont on ne sait finalement pas grand chose. De plus, les personnages des futures mariées qui forment le convoi ne sont pas vraiment présentées et exploitées dans l’histoire. C’est dommage (même si ça simplifie quand même grandement l’histoire de ne pas avoir trop de personnages). Au final, elles sont juste une bonne excuse à la mise en place de cette expédition et à l’histoire.

Et puis, je me suis « spoilée » toute seule, malheureuse que je suis !!!
En cours de route je suis allée lire les résumés des tomes suivants de la série et j’y ai lu quelque chose qui m’a paru bizarre par rapport à ce que je lisais et du coup j’ai vu venir le twist que l’auteur nous réservait pour la dernière partie de l’histoire. Je pense que j’aurais fini par voir les quelques indices laissés ici et là, mais c’est vrai que pour le coup ça a changé un peu ma lecture, mais ça ne l’a pas gâchée pour autant, heureusement.


Pour conclure

Malgré le fait que je me suis « spoilée » moi-même, j’ai grandement apprécié ma lecture. J’ai dévoré ce livre et son univers. J’ai apprécié les personnages et les mensonges, complots, duperies auxquels ils se livrent et qui s’entremêlent au point de faire un gros nœud qui devient difficile de démêler.
Bien qu’en tant que lecteur on a une vue de tout ce qui se trame, il est assez facile de se laisser berner et de se faire surprendre.

J’ai adoré !

5 réflexions au sujet de « Lire – La Couleur du Mensonge de Erin Beaty »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s