Te parler des dessins animés de mon enfance

Ces derniers temps j’ai des petits passages de nostalgie, que ce soit pour certaines musiques, certaines séries ou bien encore des dessins-animés.
Et je me suis dis que, plutôt que de tout garder pour moi j’allais partager avec toi ces accès de nostalgie.

Commençons par le commencement : l’enfance

J’ai été biberonnée au Club Dorothée et j’ai fini mon éducation avec les Minikeums (les vrais, ceux de 1993 !). C’était la belle époque pour les enfants quand même !! et côté dessins-animés on était gâtés, il n’y a pas à dire.
Du coup, forcément ça marque !
Et voici donc maintenant ces quelques dessins-animés qui ont fait mon enfance.


Nicky Larson

En même temps, qui n’aimait pas Nicky Larson ? Cette série était géniale, aussi bien du point de vue du générique, de l’histoire et surtout des doublages.
Certes à l’époque il y a eu de la censure en France parce que ce dessin-animé ne visait pas un public d’enfants au Japon, mais les doublages et notamment les répliques des méchants sont cultes et j’en garde un excellent souvenir.

D’ailleurs, j’ai trouvé que l’adaptation Live par Philippe Lacheau, Nicky Larson et le parfum de Cupidon, était assez fidèle à l’esprit de la série et j’ai beaucoup aimé.


Sailor Moon

Qu’est-ce que j’ai pu jouer à être Sailor Moon quand j’étais petite et crier à tout va « Pouvoir de la lune, transforme-moi ! » … mais chut, on ne se moque pas.


Ranma ½

J’aimais beaucoup l’histoire de ces personnages qui se transformaient au contact de l’eau froide. J’avais une préférence pour Roland qui se transformait en petit cochon noir tout mignon.


Moi Renart

Il n’y a pas à dire rien que le générique était génial. J’aimais beaucoup ce dessin-animé. Et gros plus, c’est que, comme c’est une adaptation très libre du Roman de Renart, il m’a permis de répondre à quelques questions en classe quand nous avons étudié le livre et qu’il fallait donner le nom du loup, du coq, du blaireau … .


Sherlock Holmes

Là encore, un dessin-animé qui est une adaptation de livre, mais quelle adaptation ! Avec Miyazaki à la barre aux débuts du dessin-animé.
Et que dire de son générique que je trouve magnifique !!


Nadia, le secret de l’eau bleue

Il s’inspire très librement de l’univers de Jules Vernes et ça a fait mouche avec moi à l’époque. L’histoire de Nadia, orpheline poursuivie par des méchants qui croise la route de Jean qui va l’aider en essayant de se servir de ses inventions c’était top !
Et le trio de « méchants » était plutôt drôle.


Olive et Tom

Ah ! Olive et Tom et ses matchs de foot qui duraient 15 épisodes, ses terrains de foot qui étaient tellement grands qu’on voyait la courbure de la Terre au lieu de voir le but en bout de terrain !
Et puis, il portait finalement mal son nom ce dessin-animé puisque Tom est rapidement parti, mais ce n’est pas grave j’ai adoré le regarder.


Les mystérieuses cités d’or

Dès les premières notes du générique je retourne en enfance. J’aimais ce dessin-animé qui me faisait voyager et qui nous apprenait beaucoup. J’aimais bien le principe du mini-documentaire en fin d’épisode qui approfondissait un sujet traité/évoqué dans l’épisode.


Les mondes engloutis

Je n’ai qu’un souvenir très vague de ce dessin-animé mais son générique me fait presque monter les larmes aux yeux à chaque fois.
J’ai par contre un souvenir de Bic et Bac, les deux pangolins (pas des pangolins Covid, ils sont sympas ceux-là) et de leur chanson, le Flashbic.


Minus et Cortex

Dis, Cortex, tu veux faire quoi cette nuit ? La même chose que chaque nuit, Minus : tenter de conquérir le monde !


Blondine au pays de l’arc-en-ciel

Ne rigole pas, mais je me souviens que j’étais amoureuse de Roméo, le garçon de la couleur rouge. C’est à peu près tout ce dont je me souviens de ce dessin-animé, mais pourtant il me revient souvent en tête. Je crois que j’aimais bien l’idée d’essayer de mettre de la couleur un peu partout.


Alice au pays des merveilles

Alors, pour ce dessin-animé c’est un peu particulier. Je n’ai vu que le premier épisode et ne suis jamais allée plus loin. En effet on avait cet épisode sur une cassette vidéo et elle a tourné en boucle. A un tel point que si je mets les premières secondes du générique à ma mère je crois qu’elle fait une crise d’urticaire.
Mais bon, les aventures (en boucle) d’Alice et de Benny Bunny m’avaient visiblement conquise.


Et toi ?

Est-ce que tu es aussi nostalgique parfois des dessins-animés de ton enfance ?

4 réflexions au sujet de « Te parler des dessins animés de mon enfance »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s