Faire un bilan lecture – Août 2020

Le mois d’août se termine et la rentrée se profile tout doucement. Il est donc venu le moment pour moi de faire un petit bilan de mes quelques lectures de ce mois.

Le retour des highlanders, tome 3 : Le guerrier – Margaret Mallory

Résumé :
L’homme qui lui a brisé le cœur pourra-t-il la sauver du désespoir ?
De l’île de Skye aux champs de bataille français, Duncan n’a jamais oublié Moira, la femme à laquelle il a dû renoncer pour partir au combat. Il espère que ses exploits lui permettront un jour de l’épouser. Malheureusement la belle est mariée de force à une brute du clan rival. Elle se démène pour tenter de protéger son fils, et se croit enfin tirée d’affaire lorsque un vaillant guerrier vole à leur secours… Et ce sauveur n’est autre que Duncan, qui l’a abandonnée des années auparavant. Peut-elle vraiment se fier à lui ? Dans la tourmente, ils vont devoir se résoudre à l’idée que l’union fait la force.

Ce que j’en ai pensé :
J’ai apprécié ma lecture et en découvrir plus sur Duncan, ce guerrier taciturne rencontré dans les tomes précédents. Moira quant à elle m’a exaspérée par moments avec son côté « princesse » et à ne pas vouloir entendre et croire la version de Duncan sur leur histoire. Mais ça reste une très bonne lecture tout de même.


Signé Sixtine, tome 1 : Derrière les étoiles – Roxane Dambre

Résumé :
Journaliste pour ActuParis ! Sixtine n’en revient pas ; elle a enfin décroché le job de ses rêves. La jolie brune est aux anges. Tant pis s’il lui faut abandonner sa passion des tenues bariolées pour entrer dans sa nouvelle vie. Et peu importe si, au journal, on lui confie les sujets dont personne ne veut.
Sans se départir de son sourire, ni d’un manteau jaune poussin, la pétillante rédactrice se lance dans son premier reportage. Mais comment couvrir le très rasoir congrès de « Mathématiques appliquées à la relativité et à la cosmologie » et le rendre moins désespérément ennuyeux ? Sixtine a une idée : suivre un jeune chercheur, qui a l’avantage d’être sacrément sexy pour un mathématicien, et ses collègues un brin loufoques. Mais bientôt, Elvis Ellroy, le King de l’astrophysique, est assassiné. Or ce dernier s’apprêtait à faire des révélations qui auraient bouleversé notre perception de l’univers…
Une enquête drôle et pleine de rebondissements, qui mènera Sixtine et sa troupe aux confins du monde connu.

Ce que j’en ai pensé :
J’ai passé un très bon moment à lire les aventures de la très colorée Sixtine, rencontrer sa famille et ses amis tous un peu déjantés. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant ce livre mais j’ai fortement apprécié la tournure prise par les événements et la conclusion vers laquelle nous emmène l’auteur. J’ai adoré les scientifiques un peu fou-fou.


Un bonheur que je ne souhaite à personne – Samuel Le Bihan

Résumé :
« Être heureux, ça s’apprend ? »
Laura, jeune mère de deux garçons dont un autiste, se pose cette question le jour où elle comprend qu’elle est en train de passer à côté de sa vie. Forte de son amour inépuisable et de sa détermination face au handicap de son fils, elle a très vite choisi de ne pas subir mais d agir. Seule contre tous, elle va loin, jusqu’à basculer dans l’illégalité pour obtenir de menues victoires. Mais ne s’oublie-t-elle pas trop dans cet éprouvant combat qu’elle mène au quotidien ? Où retrouver ce bonheur qui paraît s’être envolé ? Alors que le fragile édifice qu’elle a construit menace de s’effondrer, une rencontre inattendue s’offre comme une chance de sauver les siens. Saura-t-elle la saisir ? Un bonheur que je ne souhaite à personne, véritable hymne au sexe dit « faible », fait apparaître avec une grande sensibilité combien l’adversité et une maternité à part peuvent transcender une femme.

Ce que j’en ai pensé :
J’ai trouvé le livre vraiment poignant et juste. A travers ce roman Samuel Le Bihan tente de nous en apprendre plus sur ce qui touche à l’autisme et les difficultés rencontrées par les familles.
(Hélène t’annonce en exclusivité qu’un petit article juste pour parler de ce livre arrive prochainement 😉 )


Caroline & West, tome 1 : Plus loin – Robin York

Résumé :
La réputation de Caroline est ruinée depuis que son ex a publié sur Internet des photos d’elle en pleine action. Alors qu’elle tente de faire disparaître toute trace de ce scandale, un garçon qu’elle connaît à peine prend sa défense. West n’est pourtant pas un jeune homme fréquentable, ce n’est un secret pour personne. Le père de Caroline a beau interdire à sa fille de lui adresser la parole, elle se sent irrésistiblement attirée par lui. Finira-t-elle par lui dire qu’elle voit en lui autre chose qu’un bon ami ?

Ce que j’en ai pensé :
C’est une lecture que j’ai beaucoup appréciée. J’ai trouvé intéressant le fait que l’auteur traite du « revenge porn » et de l’impact que ça a sur la victime même si j’ai trouvé que ça aurait peut-être pu être plus développé encore. Mais ça servait surtout de prétexte à la mise en place de la relation entre Caroline et West qui se fait en douceur. Ce livre était vraiment très agréable à lire.


Les dragons de l’éternité, tome 1 : Baine – Alexandra Ivy

Résumé :
Après un quart de siècle en cavale, Tayla a décidé qu’il était temps d’arrêter de fuir. Mais à peine a-t-elle posé ses valises que, Baine, le dragon qui la poursuit depuis tout ce temps la retrouve malgré ses sorts de protection. La jeune femme va alors découvrir qu’elle a une dette envers la terrifiante créature. Et celui-ci exige qu’elle le serve dans son harem. Mais il devient vite évident qu’il n’était pas le seul démon lancé à sa poursuite. Baine devra trouver un moyen de la séduire et de découvrir ses secrets… s’il ne veut pas la perdre pour toujours.

Ce que j’en ai pensé :
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la gargouille Levet que l’on connait de la série des Gardiens de l’éternité. De plus, j’étais contente que l’histoire porte sur un dragon (ça change des vampires et autres loup-garou. Mais en revanche j’ai vraiment trouvé que ça allait vite en besogne et un j’ai eu un sentiment de « bâclé » pour ces personnages. ça reste toutefois une lecture rapide et sans prise de tête et qui permet de plonger dans un univers connu si on a déjà lu l’autre série de l’auteur.


Fruits Basket (Perfect edition), tome 04 – Natsuki Takaya

Résumé :
Tohru, Yuki, Kyô et Shigure passent des journées agréables en compagnie de Kisa, qui séjourne pour l’instant chez eux.
Un jour, apparaît un autre membre des « douze ». Ce jeune garçon qui s’appelle Hiro, va passer son temps à embêter et humilier Tohru.
Pourquoi? Parce qu’il aime Kisa en secret et considère Tohru comme sa rivale…

Ce que j’en ai pensé :
En ce moment je redécouvre avec plaisir ce manga que j’ai lu il y a quelques années déjà.
Dans ce tome nous rencontrons Hiro, qui, sous ses airs bravaches, est un petit garçon sensible qui fait de son mieux pour veiller sur Kisa sans lui attirer de nouveaux problèmes. Et pour ça il a dû s’éloigner d’elle et vit mal l’arrivée de Tohru dans la famille Soma, ce qui va le pousser à de nouveau faire partie de la vie de la petite Kisa.
L’histoire d’Arisa est aussi touchante et permet d’en apprendre plus sur la mère de Tohru au passage.


Et toi ?

Tu as eu des lectures intéressantes durant ce mois d’Août ? Tu as peut-être profité de quelques jours de vacances ou de repos pour lire un peu.
Je suis curieuse de voir ce que tu as lu, ça me donnera peut-être des idées pour de prochaines lectures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s