Lire – Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée de Charlotte Léman

Résumé

Une comédie pétillante & gourmande !

À 43 ans, Clémence est une femme heureuse. Et pas seulement parce que sa « bible » de développement personnel le dit. Non, elle s’est donné les moyens pour en arriver là, quitte à arrondir parfois les angles, comme avec Éric Grandjean, son boss despotique. Un peu trop, dirait Alice, sa meilleure amie.
Ce que Clémence chérit par dessus-tout, c’est la petite existence tranquille qu’elle s’est construite en dehors du bureau. Une chouette famille avec Antoine et Gabriel, leur fils de 17 ans, un appartement douillet en plein cœur de la capitale, et la pâtisserie, son péché mignon.
Mais, cette vie paisible bascule le jour où son mari lui annonce qu’il la quitte pour une jeune femme presque en âge d’être sa fille ! Et, comme les choses peuvent toujours être pires, son quotidien se transforme en cauchemar lorsque ce dernier lui impose une colocation aussi absurde que pénible.

Cependant, quand la vie nous donne des citrons, aussi acides soient-ils, on peut décider d’en faire de la limonade… ou de la tarte meringuée si on est passionnée de pâtisserie comme Clémence !

(Édition lue : e-book aux Editions de l’Archipel / ISBN 9782809842005 – reçu via NetGalley )


Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

J’aime bien la pâtisserie et j’aime bien la tarte aux citrons, donc le titre de ce livre et sa couverture m’ont forcément fait de l’œil. Après lecture du résumé, il est vrai qu’il n’est pas vraiment question de pâtisserie ici, mais ce n’est pas grave.
Le résumé a su me donner envie de lire ce livre et d’en savoir plus sur Clémence et comment elle va se relever de ce tsunami qui vient de la dévaster.


L’histoire

J’exagère à peine en parlant de tsunami. En effet, Clémence, 43 ans, est mariée depuis 20 ans à Antoine. Ils ont un fils, Gabriel, qui va sur ses 18 ans.
Jusque là tout va bien, mais c’était sans compter sur le « démon de midi » de son mari qui, à 45 ans, décide de la quitter pour une femme plus jeune.
Mais non content de la larguer comme si les vingt années passées ne comptaient pas, il lui impose une cohabitation le temps que leur appartement soit vendu.

S’annoncent alors pour Clémence des jours un peu difficiles…


Ce que j’en ai pensé

Clémence est une femme qui, pour ne pas froisser les autres et éviter les conflits, préfère se taire et abonder dans leur sens même si cela va à l’encontre de ce qu’elle voudrait.
A force de s’effacer de la sorte elle finit par se laisser écraser par tout le monde : sa propre mère, son mari, son patron, le coiffeur, l’esthéticienne, …

Mais sa « bible » de développement personnel lui dit qu’elle est heureuse puisque « Inutile de lutter contre ce que l’on ne peur contrôler. Accepter ».
Sauf qu’à force de tout accepter et de ne jamais lutter elle se perd et tombe finalement des nues lorsqu’elle découvre l’infidélité de son mari et que celui-ci lui annonce qu’il la quitte alors qu’elle lui cherchait presque des excuses.

Heureusement pour elle, elle est tout de même entourée et soutenue par son fils, par Alice sa meilleure amie et par ses copines internet de son groupe des Toquées du siphon qui vont tous la pousser à se remettre en question et à penser à elle en premier.

Même si je me suis retrouvée un peu en Clémence parce que j’ai aussi une tendance à être arrangeante et à éviter les conflits je l’ai quand même trouvée beaucoup trop gentille pour être vraie. En effet, ça fait belle lurette que j’aurais craqué, que ce soit avec le patron despotique ou avec le conjoint égoïste.

Mais qu’est-ce que ça fait du bien de la voir se rebeller et dire leurs quatre vérités à ceux qui abusent de sa gentillesse à longueur de temps et la voir se relever de cette épreuve !


En bref

Cette lecture a été un vrai plaisir, je suis passée pas loin du coup de cœur en suivant Clémence et ses amies qui l’ont soutenue dans cette épreuve.
J’ai beaucoup aimé son petit côté Ally McBeal avec ces apartés dans la tête de Clémence où elle s’imagine répondre ou agir différemment. C’est assez drôle.

En revanche j’ai trouvé inutiles les hashtags en fin de chapitre. Je trouve qu’ils n’apportent rien et j’ai parfois eu du mal à les déchiffrer (la faute au fait que tous les mots sont collés les uns aux autres).

Il n’empêche que je ne peux que recommander ce livre tellement il m’a donné le sourire. Malgré le sujet abordé, c’est un concentré de bonne humeur qui se lit d’une traite.


Merci !

Merci à NetGalley et aux éditions l’Archipel de m’avoir fait confiance et de m’avoir permis de lire ce livre et de donner mon avis.

6 réflexions au sujet de « Lire – Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée de Charlotte Léman »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s