Lire – Dina Demille, tome 1 : La gardienne des portes de Ilona Andrews

Résumé

En apparence, Dina Demille est une jeune femme tout à fait normale. Elle dirige un charmant bed-and-breakfast de style victorien dans une petite ville du Texas, est l’heureuse propriétaire d’un Shih Tzu nommé Beast, et s’avère être la voisine parfaite.
Mais Dina est… différente.
Son balai est une arme létale ; son auberge est magique et pense par elle-même, conçue pour être un havre de paix transitoire pour des voyageurs d’autres mondes. Dans ces circonstances, normale n’est peut-être pas le terme adéquat pour qualifier Dina. Surtout maintenant qu’une créature terrifiante s’est mise à chasser dans le quartier une fois la nuit tombée…
Très vite, Dina se retrouve à devoir jongler entre la sécurité de son établissement et de ses hôtes, l’agaçant mais séduisant Sean Evans, un ancien militaire et loup-garou de souche alpha à ses heures, et Arland, un fascinant maréchal vampire venu du cosmos.
Intelligent, vicieux et mortellement dangereux, l’ennemi qu’elle affronte est différent de tout ce qu’elle a croisé auparavant. S’interposer entre ses voisins et lui pourrait bien tout lui coûter.

(Édition lue : e-book aux Editions Bookmark / ISBN 9791038104266 – reçu via NetGalley )


Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

J’ai un peu hésité à solliciter ce livre sur NetGalley. En effet, Ilona Andrews sont des auteurs (oui, ils sont deux à se cacher derrière ce petit nom) pour lesquels je ne suis pas à 100% sûre de faire une bonne lecture à chaque fois.
Je m’explique : autant j’ai adoré le premier tome de la saga Dynastie avec son héroïne au caractère bien trempé, autant pour ce qui concerne la saga Kate Daniels je n’ai pas réussi à aller plus loin que les quelques premiers chapitres et j’ai fini par abandonner.

Donc, cette nouvelle série (pas si nouvelle que ça puisqu’elle a été éditée en VO en 2013 déjà) me faisait de l’œil de par son résumé assez intriguant tout en me faisant un peu peur.
Cependant, j’ai tout de même tenté ma chance et sollicité ce livre.


En résumé

Dina et son auberge, qui répond au doux nom de Gertrude Hunt, semblent en apparences tout à fait « normales ». Mais les deux cachent bien leur jeu.
En effet, Dina est une « aubergiste », ce qui signifie que les personnes qu’elle accueille sous son toit son sous sa protection et pour cela elle n’hésitera pas à faire usage de sa magie et à faire appel à son auberge qui lui obéit, ouvre des murs, fait apparaitre des escaliers et crée des pièces à la demande de sa propriétaire.


Dina essaie de préserver ces apparences de normalités, ses voisins étant de parfaits petits humains totalement ignorants de ce qui les entoure.
Ainsi, quand les chiens du quartier commencent à se faire tuer par une créature que Dina identifie rapidement comme venant d’un autre monde, elle prend plus ou moins les choses en mains pour essayer de faire en sorte que cela cesse.

Pour cela elle est aidée par un nouveau voisin, ancien militaire, qui se trouve être également un loup-garou.
Les premiers échanges entre les deux sont un peu houleux mais finalement, nécessité faisant loi, ils finissent par trouver un terrain d’entente, œuvrer ensemble et faire la connaissance d’Arland, maréchal vampire venu de l’espace.


Ce que j’en ai pensé

J’ai été un peu déroutée au départ par la mythologie mise en place ici par les auteurs. En effet, les vampires et autres loups-garous ne sont pas les créatures telles que l’on a l’habitude de voir dans les autres romans.
Chez Ilona Andrews il ne s’agit pas de créatures dont les origines se trouvent sur Terre, non, ils viennent d’autres planètes.
Ce qui fait que ce livre se classe plus dans de la Science-Fiction mélangée à de l’Urban Fantasy.

Il m’a fallu quelques pages pour me faire à cette idée, mais finalement pourquoi pas. C’est le parti pris par les auteurs et ils ne sont pas les premiers à sortir des codes universellement connus pour ce qui concerne les vampires, loups-garous et autres.
C’est plutôt rafraichissant finalement.


J’ai trouvé les différents personnages vraiment intéressants, aussi bien les personnages principaux que les secondaires sur lesquels j’aimerais bien en apprendre plus.
L’intrigue, bien qu’un peu simple dans le fond, tient bien la route et fait le job pour un premier tome qui a surtout vocation à nous présenter les personnages et mettre en place l’univers.


Bien que la romance ne soit pas trop d’actualité dans ce premier tome, on sent qu’un potentiel triangle amoureux se met en place pour les tomes suivants.
Ils seront l’occasion de vérifier si les conclusions d’Arland sont vraies concernant les triangles amoureux impliquant un vampire et un loup-garou.



En bref

La mythologie mise en place par les auteurs peut paraitre déroutante au début mais elle se met rapidement en place et laisse la part belle à l’histoire et à ses personnages qui sont attachants et intéressants à souhait.
J’ai beaucoup aimé la maison, Gertrude Hunt, et que dire de Beast, l’adorable Shih Tzu à couettes de Dina ? Lui aussi m’a beaucoup plu.


Merci !

Merci à NetGalley et aux éditions Bookmark de m’avoir fait confiance et de m’avoir permis de lire ce livre et de donner mon avis.

4 réflexions au sujet de « Lire – Dina Demille, tome 1 : La gardienne des portes de Ilona Andrews »

    1. Tu peux te lancer dans ce premier tome sans souci. La romance n’est pas trop au centre de ce livre, donc le triangle amoureux que je vois venir n’est pas encore là.
      Mais clairement, il y a des bases pour qu’il se mette en place dans les tomes suivants je pense.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s