Essayer de réduire ses déchets – Général

Aujourd’hui j’ai décidé de me lancer dans une petite série d’articles un peu différents de ce que je fais habituellement.
En effet, depuis quelques temps déjà j’essaie de faire un peu plus attention à ce que j’achète et aux déchets que je peux générer afin de les réduire progressivement.
Je ne prétends pas être parfaite et ni avoir trouvé toutes les clés pour avoir une production de déchets proche de zéro, loin de là. J’ai encore pas mal de progrès à faire, mais j’ai eu envie de partager avec toi les quelques petits gestes que je fais au quotidien.

Mon cheminement

Cette « envie » de réduire mes déchets n’est pas nouvelle Je suis déjà passée par différentes phases il y a quelques années qui m’ont déjà permis de bannir certains objets jetables de mon quotidien et de les remplacer par d’autres plus durables.
Cependant, depuis que je me suis mise au Bokashi, méthode de compostage qui me permet de ne pas jeter mes déchets organiques à la poubelle, j’ai retrouvé l’envie de faire diminuer encore un peu plus le volume de ma poubelle.
En effet, depuis que tous les déchets organiques de la maison vont au Bokashi, j’ai une vue plus juste du contenu de ma poubelle et je constate qu’il y a encore des points d’amélioration.


Mon idée

Comme j’ai quelques « astuces » à partager avec toi, que c’est encore un peu « fouillis » dans ma tête, j’ai un peu peur qu’un seul article sur le sujet ne finisse par devenir lourd et indigeste.
J’ai donc plutôt dans l’idée d’essayer de publier un article chaque mois sur le sujet, et chaque article se focalisera sur un thème (réduire ses déchets en cuisine, dans la salle de bain, …), sur un retour d’expérience sur des astuces que j’aurais testées à la maison, ou encore sur des lectures ou vidéos que j’ai trouvées sur le sujet.


Quelques premiers pas en attendant la suite

Rassure-toi, en attendant le prochain article je ne vais pas te laisser comme ça sans te donner quelques-uns des conseils de « base » pour réduire ses déchets.

« Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas », donc le moyen le plus efficace pour réduire ses déchets est encore de limiter leur entrée dans nos maisons en privilégiant les produits réutilisables aux produits jetables et en limitant les emballages et suremballages (en achetant en vrac par exemple).

Il y a quelques années j’ai lu le livre Zéro déchet de Béa Johnson.
C’est un livre qui m’a fait ouvrir un peu plus les yeux sur les possibilités de réduction de déchets, mais clairement, pour moi et pour ma famille, l’objectif « Zéro déchet » est trop extrême, c’est pourquoi je préfère parler de « réduction des déchets ». C’est moins effrayant et surtout moins frustrant quand on fait son bilan.

Il ne faut pas se mettre de pression et faire selon ses moyens, ses possibilités et ses envies. En effet, tout le monde ne pourra peut-être pas changer certaines de ses habitudes génératrices de déchets. Tout le monde n’adoptera finalement pas toutes les alternatives zéro déchet (Hélène cherche encore comment remplacer les cotons-tiges par exemple, l’oriculi ce n’est pas son truc, mais on en reparlera dans l’article sur les déchets dans la salle de bain).

Mais si chacun fait un petit pas dans son coin, ça sera déjà ça de gagné pour la planète.


En résumé

Tu retrouveras ici le lien vers les articles plus détaillés qui sortiront sur le sujet. Voici déjà un rapide aperçu de ce dont je voudrais discuter avec toi :

  • Réduire ses déchets dans la cuisine
  • Réduire ses déchets dans la salle de bain
  • Le recyclage
  • Le compostage
  • Quelques retours d’expérience

Et toi ?

Est-ce que tu es aussi dans une démarche de réduction des déchets ? Si tu as des livres ou des sites à conseiller je suis preneuse.

3 réflexions au sujet de « Essayer de réduire ses déchets – Général »

  1. Je suis aussi dans cette démarche qui m’a semblé une suite logique de la mise en place du tri des déchets il y a plusieurs années. Mais même en faisant attention, je suis effarée de la rapidité avec laquelle je remplis mes poubelles… Du coup, je trouve ta formulation plus réaliste que le 0 déchet prôné par certains et rarement atteignable.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair qu’on remplit vite nos poubelles, même quand on essaie de faire attention. C’est pour ça, je trouve que parler de « zéro déchets » ça peut vite devenir frustrant et finalement décourageant parce que c’est quand même compliqué d’arriver à réduire ses déchets à un bocal par an (de mon point de vue, j’admire tout de même ceux qui y arrivent).
      Donc, réduire c’est déjà un premier pas 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je trouve aussi ! Et puis, sauf à avoir le temps de tout faire soi-même ou de pouvoir avoir à proximité des rayons en vrac, les industriels ont un grand rôle à jouer avec leur tendance aux suremballages qui vient mettre à mal certains efforts…

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s